In The Media

Un voyage diplomatique qui vire au fiasco pour Justin Trudeau

by Maxime Huard & Christopher Nardi (Feat. Ferry de Kerckhove)

TVA
February 22, 2018

Déjà critiqué pour son manque de substance et plombé par un accueil tiède du gouvernement, le voyage de Justin Trudeau a dérapé encore davantage après qu’un ancien extrémiste sikh eut été invité à une réception officielle.

«Ce déplacement-là est un fiasco», a affirmé sans détour Louis Aucoin, stratège en communication et président de la firme de relations publiques Tesla RP.

Selon lui, la tuile s’ajoute à un voyage «improvisé» durant lequel le bureau du premier ministre a choisi de miser sur les photos de famille, critiquées d’ailleurs pour leur forte utilisation d’habits traditionnels, « sans avoir autre chose à offrir ».

La presse internationale a largement rapporté comment le premier ministre indien Narendra Modi avait «snobé» Justin Trudeau en ne l’accueillant pas à l’aéroport. L’incident de l’invitation a soulevé un tollé dans les médias indiens jeudi, où cette proximité entre M. Trudeau avec Jaspal Atwal, ancien membre d’un groupe terroriste, a été sévèrement critiquée.

«C’est le signal que la lune de miel internationale de Justin Trudeau commence à s’estomper », a jugé M. Aucoin.

L’enjeu du nationalisme sikh est une épine dans le pied du gouvernement fédéral depuis le début du voyage.

Une Inde «unie et forte»

Mercredi, lors d’une réunion avec le ministre en chef du Pendjab, Justin Trudeau a été obligé de réitérer le soutien du Canada envers une Inde « unie et forte ».

Le ministre Amarinder Singh accusait depuis quelque temps les ministres sikhs du gouvernement Trudeau de complaisance envers les nationalistes qui militent pour la création de l’État du Khalistan.

«Ça va faire du tort. Et ça nuit à la visite bien plus que les critiques sur les photos en costumes traditionnels », a commenté l’ancien haut-commissaire du Canada au Pakistan, Ferry de Kerckhove.

Considérant que la relation entre l’Inde et le Canada avait déjà besoin de raccommodage, l’impair va renforcer les appréhensions de Narendra Modi sur la question sikhe, selon lui.

«Le premier ministre a besoin de resserrer sa performance diplomatique », a évalué M. de Kerckhove.

Les deux homologues devaient se rencontrer durant la nuit de jeudi à vendredi, heure de Montréal.

«Cauchemar consulaire»

Selon le spécialiste en défense nationale Joe Varner, l’incident compromet le Canada tant au niveau de la communauté internationale qu’aux yeux de futurs partenaires économiques.

«C’est un cauchemar consulaire», a indiqué le conseiller de l’ex-ministre fédéral Peter MacKay.

D’autres intervenants doutent des répercussions potentielles de l’affaire à long terme.

«C’est très embarrassant, mais les relations diplomatiques vont au-delà d’une telle maladresse», a constaté l’ancien diplomate canadien Daniel Caron.


Be the first to comment

Please check your e-mail for a link to activate your account.
SUBSCRIBE TO OUR NEWSLETTERS
 
SEARCH
PODCAST

Brian Mulroney as a Master of Persuasion: A Discussion with Fen Hampson

August 20, 2018

On today's Global Exchange Podcast, we sit down with the Chancellor’s Professor at Carleton University, and CIGI Fellow, Fen Osler Hampson, to discuss his recently released book entitled "Master of Persuasion: Brian Mulroney's Global Legacy".



EXPERTS IN THE MEDIA

What’s next in the Saudi-Canada spat?

by Megan O’Toole (feat. Thomas Juneau and Colin Robertson), Middle East Eye, August 17, 2018


LATEST TWEETS

HEAD OFFICE
Canadian Global Affairs Institute
Suite 1800, 421-7th Avenue SW
Calgary, Alberta, Canada T2P 4K9

 

OTTAWA OFFICE
Canadian Global Affairs Institute
8 York Street, 2nd Floor
Ottawa, Ontario, Canada K1N 5S6

 

Phone: (613) 288-2529
Email: contact@cgai.ca
Web: cgai.ca

 

Making sense of our complex world.
Déchiffrer la complexité de notre monde.

 

© 2002-2018 Canadian Global Affairs Institute
Charitable Registration No. 87982 7913 RR0001

 


Sign in with Facebook | Sign in with Twitter | Sign in with Email